Le Dharma : la voie noble pour l’humanité

Conférence de Maïtreyi Amma
en novembre 2011 à Figueras (extraits choisis)

Le Dharma est la voie de la sagesse, la voie juste dans le contexte perturbé qui est le nôtre aujourd’hui.
« Dharma » est un mot sanscrit très ancien, beaucoup plus ancien que la voie bouddhiste.
Sur la terre, il y a bien longtemps, tout le monde vivait selon la sagesse divine, qui se transmettait essentiellement par l’exemple, et pour les textes, de façon orale. Cette sagesse a été mise en écrits lorsque les sages ont vu qu’elle allait se perdre : c’est ce que l’on appelle les VEDA, qui datent de plusieurs milliers d’années avant le Christ.

La plupart des religions ont puisé dans cette sagesse des Veda, car elle contient tout le savoir spirituel de la création, de ce que nous devons comprendre et accomplir pour vivre une vie juste.
A chaque moment de l’histoire humaine où se perd la connexion avec le Divin, le Créateur envoie de très grandes âmes, dont la venue sur terre est parfois annoncée par des messagers qui les précèdent. C’est ainsi qu’ont pris corps humain Moïse, Abraham, le Christ, pour ce qui est de la tradition judéo-chrétienne ; et pour l’Inde, Rama, Krishna, Bouddha…

Chaque très grande âme qui prend un corps humain vient pour transformer quelque chose, transcender une part du karma de l’humanité. Ces êtres divins n’ont pas tous emprunté le même chemin, car ce qu’il y avait à transformer différait d’une époque à l’autre.

(…)

Aujourd’hui le monde est caractérisé par des voiles épais d’ignorance et par une vie chaotique. Comment sortir de ce chaos ?
Il faut commencer par retourner à l’intérieur de soi et se regarder soi-même avec une extrême honnêteté : voir toutes ses qualités, les bonnes et les mauvaises. Et puis, tous les matins en se levant, demander à la Source divine qu’elle nous aide à vivre selon la Vérité, c’est à dire avec une extrême justesse en tout.
C’est cela le Dharma : s’efforcer à cette profonde justesse dans tous les aspects de la vie, mettre en conformité sa vie avec la Vérité divine. En fait, il est nécessaire que beaucoup de personnes suivent ce chemin de transformation, car c’est la seule possibilité pour que le monde en tant que tel se transforme.
Plus les pionniers avancent sur ce chemin du Dharma et plus ils ont en eux la force divine qui permet de rayonner vers d’autres personnes.

Pour ma part j’ai été toute ma vie en quête de la Vérité. Je suis allée en Inde pour la trouver. Et j’ai rencontré Śrī Tathāta. Il m’a instruite des valeurs du Dharma puis il m’a renvoyée dans le monde pour aller répandre cette voie.
Je dis à tous ceux qui recherchent aussi la Vérité, qui se sentent des personnes spirituelles : réveillez-vous! Le temps passe très vite. Si nous voulons que nos enfants vivent dans un monde suffisamment bon, nous devons retrouver ce chemin du Dharma.

QUESTIONS

Le Dharma est-il donc une forme de vie ?
Réponse : Le Dharma est l’expression la plus juste et authentique de la vie. L’univers est fait d’un inspir et d’un expir. Au sein de cette respiration se déploie la conscience-ordre cosmique : le soleil suit son Dharma qui est d’éclairer et de réchauffer, la pluie suit son Dharma de nourrir la terre, tous les éléments de la nature suivent leur propre Dharma, jusqu’aux minéraux (…).
Vraiment tout élément de la création contribue à l’équilibre, à l’harmonie du tout, et c’est cela qui fait son Dharma. Pour les êtres humains, c’est différent car l’humanité a globalement quitté la voie du Dharma : lorsque le mental ordinaire a voulu prouver autre chose de plus que Dieu, les humains se sont séparés de la Source, ils ont ainsi cessé d’être de façon naturelle dans le rythme cosmique.
Aujourd’hui c’est par la conscience qu’ils peuvent se remettre à participer positivement à l’ordre de la création, à ce rythme cosmique qui est la Vie même.

(…)

Quel est notre rôle dans le Dharma ?
Réponse : il y a plusieurs rôles, tout dépend du chemin que vous avez emprunté (…).
Si vous choisissez la voie du renonçant, soyez un vrai renonçant, et votre vie deviendra exemplaire pour les personnes qui ont choisi cette forme de vie, pas seulement par ce que vous donnez à voir mais aussi par la vibration que vous allez émettre ; cette vibration va donner de la force à tous ceux qui ont choisi ce chemin. Donc vous remplirez réellement votre chemin du Dharma.
Si vous choisissez la vie de couple, respectez réellement votre partenaire de vie, et ne regardez pas ailleurs. Si vous avez cette attitude de respect dans le couple, cette énergie va aider d’autres personnes qui ont des yeux papillons, qui regardent partout. Nous sommes tous interdépendants les uns des autres et à chaque personne correspond un archétype. Quand vous arrivez à rester dans ce chemin du Dharma avec la grande conscience, vous rayonnez une énergie subtile qui aide les milliers de personnes qui ont le même archétype que vous.
Plus tard vous aurez des enfants : comment allez-vous les éduquer ? L’exemple que vous représentez va avoir une influence autour de vous. Je veux vous montrer par là que toutes les actions de votre vie quotidienne font partie du Dharma.
Il y a la partie spirituelle aussi mais déjà prenons la base qui est notre vie de tous les jours. Souvent aujourd’hui nous séparons notre vie, le quotidien, tout ce que nous avons à faire, et la vie spirituelle. Alors que tout est en un, il n’y a pas d’un côté les heures de travail, de la maison, et d’un autre côté les heures où nous allons prier. Si nous pensons comme cela, dès que nous aurons fini nos prières, nous ne serons pas justes avec les autres personnes, et notre caractère va déborder.
Il est important que, dans toutes nos pensées et actions, nous soyons reliés au Divin. Bien sûr si vous avez des pratiques spirituelles qui s’ajoutent à certaines heures du matin ou encore le soir, c’est excellent, cela vous obligera à faire votre bilan de la journée. Faire ce travail de conscience permet de ne pas accumuler de karma. Par exemple vous allez observer que vous avez fait du mal à autrui, qu’il y a une incompréhension, vous allez alors pouvoir parler avec l’autre, et ensemble vous expliquer ; cela arrête le karma immédiatement ; alors la relation avec cette personne redémarrera de façon apaisée.
Faire de la sorte le bilan de nos actes et les réparations nécessaires est un chemin de conscience ; c’est ce chemin qui permet que se construise un monde de paix et d’harmonie.
Plus tard vient le souhait de partager ce chemin de conscience avec les autres, d’aider d’autres personnes à s’ouvrir à quelque chose de plus beau et plus large que ce qu’ils connaissent. Le monde a besoin de cela.